Atelier équilibre en distanciel

Le Comité Régional EPGV d’Île-de-France en partenariat avec la Mutuelle Familiale, a mis en place lors du mois de Juillet son premier atelier équilibre en distanciel. L’objectif de cette action était de permettre aux personnes les plus isolés de pouvoir continuer une activité physique malgré les contraintes liées au COVID-19 et ainsi garder du lien social. Karine Doucet-Ferru, animatrice dans le 78, revient pour nous sur cette expérience.

« Bonjour Karine, quel premier bilan tires-tu de cette atelier équilibre en distancielle ? 

C’est une expérience encourageante pour un premier essai en distanciel. Je tire un bilan positif de cet atelier suite au retour des participantes, bien sélectionnées par la mutuelle au regard de leur motivation. Cette sélection est essentielle pour une meilleure écoute lors d’une action à distance présentant des risques sécuritaires. J’ai eu un relationnel très agréable et de confiance avec les participantes. Elles étaient toutes très ouvertes à la discussion, il y a donc eu beaucoup d’échanges avec la majorité d’entre elles, ce qui a permis réellement d’individualiser le travail pour la progression et l’adaptation des exercices de chacune en fonction des pathologies, des faiblesses, des appréhensions.

Dans un atelier équilibre en distanciel, la qualité des échanges et le choix des exercices sont primordiaux pour assurer une sécurité maximale, travailler en confiance, tout en gardant l’objectif d’une progression dans la maîtrise de son équilibre à la fin des séances.

Comment se sont déroulés les séances ?

Les premiers exercices, basés sur le ressenti et l’observation des points d’appui, ainsi que sur la qualité des déplacements, m’ont permis de dresser un premier portrait de chaque participante, en plus de leur pathologie. Afin de pouvoir travailler pleinement en binôme, elles deviennent ainsi, dès le début, observatrices de leurs forces et faiblesses, et davantage actrices de leur mouvement dans la réalisation des futurs exercices. La distance demande davantage d’implication de leur part et d’investissement dans l’atelier. Suite aux constats, nous avons pu définir ensemble les exercices sur lesquels il serait nécessaire de renforcer le travail ou à l’inverse d’aménager les mises en situation, de passer directement ou non aux exercices d’équilibre en dynamique et statique présentés tels quels sur les fiches. A chaque entretien individuel nous faisions un bilan sur la réalisation des exercices effectués pour mieux adapter la séance suivante.

Quel était l’intérêt pour les participantes de participer à ce programme ?

Elles ont pris conscience des nombreux mécanismes entrant dans l’équilibration, et de la possibilité d’améliorer son équilibre même si tous les exercices ne peuvent être effectués. Ainsi personne ne se retrouve en situation d’échec, le but étant de préserver ses capacités, renforcer celles sur lesquelles il est possible de travailler pour compenser ses faiblesses, et d’élargir son champ d’action.

En conclusion le programme a été bien suivi, bien compris, pour une meilleure gestion du quotidien, une meilleure maîtrise de ses gestes et de son environnement. Les participantes sont encouragées à pratiquer régulièrement les exercices effectués pendant cet atelier. Certaines ont eu besoin de l’accompagnement d’un proche pour effectuer les exercices. D’autres ont eu plus de facilité jusqu’à les réaliser 2 fois par jour. Tout le programme a été terminé.

Quelles suites pour les participantes ?

Elles ont eu lors de la dernière conférence ou lors du dernier entretien individuel les coordonnées de l’association de Gymnastique Volontaire proche de chez elles afin de pouvoir intégrer un cours adapté.

Adresse

COREG EPGV IDF

13 rue Étienne Marcel
75001 PARIS
FRANCE

Nous telephoner

Renseignement : 09 52 48 56 26

Nous écrire

formation@coregepgv-sport.fr

Nous vous répondrons rapidement.