En raison de ses multiples bienfaits sur le corps et sur l’esprit, le yoga se démocratise et s’inscrit dans les séances GV. Hatha, Ashtanga, Yin yoga... il existe une si grande variété de pratiques que l’on peut rapidement se sentir dépassé. Le COREG EPGV IDF fait le point pour que, tapis en main, vous puissiez débuter sereinement cette activité aux nombreux bienfaits, tant sur le plan physique que mental.

 LES YOGAS DOUX

Le Hatha Yoga : bien débuter.
Yoga le plus accessible, le Hatha est la discipline la plus répandue en Occident. « Il propose un enchaînement de mouvements et de postures statiques et dynamiques reposant sur le souffle et la concentration, explique Clothilde Virlogeux, animatrice, formatrice au Coreg AuvergneRhône-Alpes et co-auteure du manuel de formation Yoga 1. Ces postures sont maintenues sur plusieurs cycles respiratoires et combinenttravail musculaire, assouplissement du corps et exercices de respiration. » Entre chaque posture un temps de repos est prévu (de 30 secondes à 1 minute), ce qui permet d’en assimiler ses bienfaits et de préparer la suivante. Le Hatha repose sur une pratique physique reliée à un travail sur le psychisme afin d’aboutir à une union du corps et de l’esprit (yuj).

Le Yin Yoga : réguler le stress.
Le côté yin (le méditatif, le profond, le féminin, l’immobile) trouve son équilibre avec le yang (l’action, le superficiel, le masculin, le mouvement). « Ce yoga contribue à rééquilibrer les énergies de notre quotidien souvent mouvementées et stressantes (yang), détaille Clothilde Virlogeux. Il travaille en profondeur la souplesse et permet d’atteindre les fascias. » C’est une pratique du yoga très lente dont les postures sont tenues 3 à 7 minutes afin de travailler en profondeur. Elles se réalisent au sol, de façon passive, à l’aide d’accessoires qui soutiennent le corps et l’aident à se relâcher : bloc, cale, coussin, couverture. En s’attardant sur chacune d’elles, on relâche les tensions (musculaires et mentales), on développe la paix et le calme intérieur.

art yoga2

 LES YOGAS MÉDITATIFS

Le Yoga Nidra : mieux gérer ses émotions.
Le Yoga Nidra est une forme de méditation guidée par un professeur qui mène à une profonde détente et favorise le relâchement profond. Allongé au sol et à l’aide de symboles, de mantras et de formules positives, on déverrouille des blocages mentaux et émotionnels. L’objectif est de s’approcher consciemment du sommeil tout en restant éveillé pour vivre pleinement le moment présent et d’accéder aux expériences psychiques profondes : conscience de la respiration, décontraction du corps, concentration sur des exercices de respiration, de visualisation et de suggestions mentales.

Le restorative yoga : contre le stress.
« Restorative » signifiant réparateur, le restorative yoga redonne au corps son pouvoir d’auto-guérison physique ou émotionnel. « Cette pratique repose sur une méditation combinée à une relaxation physique qui permet de créer une détente profonde du corps, détaille Clothilde Virlogeux. On relâche les muscles grâce à l’utilisation d’accessoires servant de supports ou d’enveloppes (bolsters, couvertures, briques, sangles) afin de faire disparaître toute tension musculaire et de reproduire les sensations du toucher pour apaiser le système nerveux. » Les séances se déroulent généralement dans l’immobilité, le silence et la pénombre. Seulement 3 ou 4 positions sont réalisées (5 et 25 minutes) et viennent contacter une partie de notre moi émotionnel. Le corps retrouve un grand bien-être émotionnel.

Le Kundalini Yoga : se recharger.
Le Kundalini repose sur des séries de postures dynamiques ou statiques (appelées kriyas) qui s’attardent sur des points précis du corps. Ce type de yoga repose sur le souffle, le rythme, les mantras (répétition d’un son ou d’une phrase courte), la relaxation et la méditation. Forme de Yin Yoga, la pratique du Kundalini est très intérieure : le but étant de rééquilibrer le flux vital qui parcourt notre corps, harmoniser les énergies. Pour ceux qui recherchent à recharger leur énergie vitale, qui souhaiteraient canaliser leurs émotions

art yoga1

 LES YOGAS DYNAMIQUES

Physiquement plus exigeants, les yogas dynamiques se démarquent de la forme courante du yoga traditionnelle ou du Hatha Yoga par un enchaînement fluide et tonique d’une série de postures qui renforcent le corps, le tout rythmé par la respiration et par l’état émotionnel et mental du pratiquant. Ils conviennent notamment à toutes celles et ceux qui pratiquent déjà une activité physique.

L’Ashtanga Yoga pour se renforcer.
Forme traditionnelle de yoga dynamique, cette pratique repose sur la synchronisation du souffle et l’enchaînement précis de six séries de postures. Elle repose sur une technique de respiration (appelée Ujjayi, rendue sonore par une contraction du fond de la gorge) qui permet de faire circuler l’énergie dans le corps. « La répétition donne un caractère presque méditatif, ajoute l’animatrice. Sur un rythme soutenu et croissant, on passe d’une posture à une autre, on en maintient certaines toujours avec la respiration. »

Le Vinyasa Yoga pour bouger librement.
Plus dynamique que l’Hatha yoga, le Vinyasa consiste en un enchaînement fluide de postures rythmé par une respiration précise qui harmonise les mouvements. Aussi plus libre et plus créatif que l’Ashtanga, l’ordre des postures est libre et varié, le tout parfois en musique. Sans discontinuer et sur un rythme soutenu, les postures et contre-postures sont réalisées tout au long de la séance en travaillant d’un côté du corps puis de l’autre.

Le Yoga Lyengar pour la précision.
Plus moderne, cette variante est toutefois exigeante et très précise dans l’alignement des différentes parties du corps. « Lyengar a introduit l’utilisation des « aides » (sangles, briques, couvertures...) et son yoga est souvent appelé yoga santé car il y a beaucoup de pédagogie différenciée, précise la formatrice. Le Yoga Lyengar est une discipline très physique et posturale, auquel est associé un travail important de respiration. » Les postures se réalisent à l’aide d’accessoires pour aider les pratiquants à tenir l’alignement des postures. Il permet de comprendre les bons placements des jambes, du bassin, des pieds et améliore notre souplesse et notre endurance.

art yoga3

 

Article écrit par Elodie Sillaro, pour le magazine Côté Club #44.

Adresse

COREG EPGV IDF

13 rue Étienne Marcel
75001 PARIS
FRANCE

Nous telephoner

Renseignement : 09 52 48 56 26

Nous écrire

formation@coregepgv-sport.fr

Nous vous répondrons rapidement.