sommeil et sport

En 2017, d’après les chiffres de l’INSERM, 37% des Français souffriraient régulièrement de troubles du sommeil ou de l’éveil et entre 15 et 20% auraient des insomnies. S’il existe certains traitements médicamenteux, souvent spécifiques et coûteux, plusieurs études montrent que l’activité physique contribue à améliorer le sommeil. Soucieuse de la santé des Français, la FFEPGV s’intéresse de près à cette problématique.

Les troubles du sommeil peuvent apparaître pour diverses raisons : suite à un cycle hormonal troublé, à cause des changements du rythme circadien (troubles dus à des décalages horaires par exemple), mais peuvent aussi être liés au stress, au changement de rythme de sommeil, lumière bleue des écrans, explique Emily Martineau, cadre technique de la FFEPGV. Pourquoi l’activité physique peut-elle avoir des effets positifs sur le sommeil  ? «Principalement, parce qu’elle permet de libérer les endorphines, les hormones du bien-être qui, entre autres, permettent l’apaisement, une sensation de bien-être, ce qui favorise le sommeil. Pour les gens qui ont une vie stressante ou, au contraire, sédentaire, la pratique d’une activité physique permet soit de réduire les tensions de façon à aller plus facilement dans le sommeil (activités de recentrage du type gym douce), soit d’évacuer l’énergie qui est en surplus de façon à être plus détendu et ainsi favoriser l’entrée dans le sommeil».

Parmi les travaux scientifiques sur le lien entre l’activité physique et le sommeil, on peut citer une étude dirigée le Professeur Van Reeth de l’Université Libre de Bruxelles (1994). Basé sur l’observation de 17 personnes, ce travail de recherche a confirmé l’hypothèse que l’activité physique avait les effets sur les rythmes circadiens, similaires à ceux que produit la lumière à haute intensité. De fait, 2,5 heures de pratique d’activités physiques non-intenses le soir ou le matin permettraient de mieux dormir aux personnes ayant les syndromes de retard ou d’avance de phase de sommeil respectivement.

L'activité physique pour lutter contre les insomnies

La durée de l’exercice aurait également son impact sur le sommeil. Dans la synthèse des travaux scientifiques « Les effets d’exercices intenses sur le sommeil  » (1997) dirigée par le Docteur Youngsted de l’Université de Caroline du Sud, le groupe de scientifiques a démontré l’existence du lien entre la durée de la pratique des activités physiques et celle du sommeil. Ainsi, une heure d’exercices n’augmenterait la durée de sommeil que de 2 minutes, tandis que l’activité physique de plus de deux heures permettrait de gagner 15 minutes de sommeil.

Dans l’étude «  Effets des exercices sur le sommeil » (2005), le Docteur Youngsted a confirmé que l’activité physique peut être une alternative saine, peu chère et simple à mettre en place dans la lutte contre les insomnies. Il a notamment démontré que l’activité physique pratiquée moins de 4 heures avant d’aller dormir avait des effets positifs sur la qualité de sommeil : elle permet d’augmenter la durée de sommeil, ainsi que de diminuer la durée des éveils.

Enfin, certaines études se sont concentrées sur le sommeil des personnes âgées et ont obtenu les résultats similaires. Pour n’en citer qu’une, l’étude « Les exercices d’intensité modérée et la qualité auto-évaluée du sommeil. Essai comparatif randomisé  » dirigée par Docteur King (1997) de l’Ecole de médecine de l’Université de Stanford a observé 43 personnes de plus de 60 ans, en bonne santé mais souffrant d’insomnies modérées. Un programme d’entraînement de 16 semaines au rythme de quatre séances hebdomadaires d’exercices d ’ e n d u ra n ce modérés d’une durée de 30 à 40 minutes leur a été proposé. Suite à ce programme, la qualité de sommeil des participants a été améliorée par rapport au groupe de contrôle et le délai avant l’endormissement a diminué de plus de 11 minutes.

Pour conclure, bien que les chercheurs n’aient pas encore trouvé le type universel d’exercices qui améliorerait la qualité de sommeil, il est scientifiquement prouvé qu’il existe le lien entre l’activité physique et le sommeil.

Article écrit par Alina Taranic, pour le magazine Côté Club #35.

Adresse

COREG EPGV IDF

13 rue Étienne Marcel
75001 PARIS
FRANCE

Nous telephoner

Renseignement : 09 52 48 56 26

Nous écrire

formation@coregepgv-sport.fr

Nous vous répondrons rapidement.