Bungy Pump

La crise sanitaire puis le déconfinement du mois de mai accompagné de règles très strictes de pratique ont mis en avant tout l’intérêt du développement des activités extérieures. Parmi elles, la FFEPGV a décidé de s’investir dans le Bungy Pump en proposant depuis le début de l’été une formation aussi nouvelle qu’inédite qui permettra une pratique à la fois en extérieure et en salle.

 Depuis un an, Séverine Vidal, Cadre Technique National, responsable des activités extérieures de la FFEPGV, et Céline Marlot, conseillère développement du Codep38 et spécialiste des activités de marche, scrutent la popularité grandissante du Bungy Pump débarqué chez nous de Suède en 2013 : prises de contacts et de renseignements, tests personnels des bâtons, puis avec des pratiquants, présentation à des animateurs, analyse des retours parmi lesquels une réelle volonté de développer cette activité dans de nombreuses régions. Assez pour se décider à mettre sur pied une nouvelle formation de la discipline, adaptée l’EPGV. « Jusqu’à présent, explique Séverine Vidal, le Bungy Pump était principalement associé à l’activité de Marche Nordique ce qui, à mon sens, est une erreur. Avec Céline, nous l’avons donc envisagée comme une extension de la Marche Active Sport Santé et nous l’avons adaptée à l’EPGV. Ce bâton de marche différent de ceux de randonnée ou de marche nordique, permet en eff et de faire, en plus du travail d’endurance, un travail de renforcement musculaire de la partie haute du corps tout en soulageant les articulations, mais aussi de faire travailler en coordination les membres inférieurs et supérieurs. » Bref, un travail complet, propre aux critères GV, réalisé grâce à un enchaînement d’exercices progressifs et ludiques accessible à tous, des marcheurs aux non sportifs ne souhaitant pas spécialement travailler en salle, en passant par les seniors actifs, des personnes en rééducation ou des sportifs occasionnels.

Trois formats de séance 

Les deux jeunes femmes se mettent alors à la rédaction du futur manuel de formation. Séverine Vidal s’occupe notamment des formats des séances et d’adapter le Bungy Pump aux « bienfaits pour la santé » chers à l’EPGV, Céline Marlot prend en main la partie technique de pratique avec la création d’une gamme d’une vingtaine d’exercices. L’ensemble débouche sur trois types de séances. « La première séance est une séance classique à dominante endurance fondamentale d’une heure car le Bungy Pump est avant tout une activité d’endurance, explique Céline Marlot. La marche avec les bâtons Bungy Pump permet d’augmenter de plus de 38 % la dépense calorique par rapport à une marche avec des bâtons rigides. Cet accroissement représente un intérêt pour des personnes ne pouvant pas pratiquer des marches longues en raison de contraintes de santé ou simplement de temps. Mais, pour ne pas tomber dans la monotonie de la marche, nous proposons un format diff érent, avec des séquences qui vont amener la personne, tout en marchant, à porter son attention sur un point particulier : travail d’amplitude, travail de changement d’allure, travail cardio… »

Le Bungy Pump en salle

La 2e séance, d’une durée de 45 minutes, se présente sous forme de séance mixte en extérieur. « Les bâtons de Bungy Pump permettent de combiner un travail cardio d’endurance fondamentale à des exercices de renforcement musculaire, poursuit Séverine Vidal. Cette combinaison permet donc de réunir deux piliers essentiels liés aux recommandations nationales en termes de santé. Rajoutons des exercices de stretching et d’équilibre et nous avons une séance complète pour la santé, que ce soit en termes de prévention primaire, secondaire ou tertiaire. » Quant au format de la 3e séance proposée, il est le même que pour la 2e , mais cette fois en salle. « Car oui, on peut faire du Bungy Pump en salle, soutient Séverine Vidal. Ce qui va permettre aussi d’attirer dans cette formation des animateurs non spécialisés en marche active ou que la pratique extérieure rebute. » Une formation complète donc, avec des formats qui permettront aux animateurs de varier leurs séances toute l’année. Enfi n, pour bien marquer son engagement dans cette formation et le développement de la discipline au sein de ses clubs, la FFEPGV peut aussi compter sur Gévédit, sa centrale d’achats. Gévédit a en eff et mis sur pied une gamme d’offres de prix attractive (voir p. 11), à commencer par une off re exclusivement destinée aux Codep et aux Coreg qui pourront commander des packs et prêter ainsi du matériel aux clubs souhaitant développer la discipline dans un contexte de crise sanitaire encore flou à l’aube de la rentrée.

Article écrit par Vincent Rousselet-Blanc, pour le magazine Côté Club #47

Adresse

COREG EPGV IDF

13 rue Étienne Marcel
75001 PARIS
FRANCE

Nous telephoner

Renseignement : 09 52 48 56 26

Nous écrire

formation@coregepgv-sport.fr

Nous vous répondrons rapidement.