Pilates

Si elle est à la portée de tous, la méthode Pilates est loin de n’être qu’une activité réservée aux seniors. Amélioration de la posture, ventre plat, silhouette harmonieuse, diminution des maux de dos, le Pilates, à la fois doux mais exigeant, a plus d’un atout dans son sac. 

Avec ou sans accessoires, le Pilates repose sur 8 principes définis par son créateur, Joseph Pilates : respiration, contrôle, concentration, centrage, précision, isolation, fluidité, régularité.

À l'origine, le centre du corps  

Son objectif ? Tonifier tous les muscles en commençant par renforcer le centre du corps, à savoir la sangle abdominale, le dos et les muscles autour du bassin. Le but étant de travailler en ayant le centre du corps stable, correctement aligné et immobile pendant toute la durée des exercices. Pour cela, on utilise un placement et une respiration spécifique (latérale thoracique) à laquelle il faut familiariser les pratiquants et qui permet de renforcer la ceinture abdominale en profondeur (notamment grâce à l’engagement du périnée et du transverse).

Une activité complémentaire 

Si le Pilates se pratique en tant que gym douce à part entière, il s’avère un bon complément pour les pratiquants de course à pied et de cross-training. « Engager le centre, mobiliser le transverse, allonger la colonne sont des fondamentaux applicables dans d’autres pratiques sportives », souligne Séverine Vidal, Cadre technique National. En se formant à la méthode Pilates, l’animateur « renforce aussi ses connaissances anatomiques, ses compétences techniques et améliore la prise en charge du pratiquant  dans d’autres disciplines », ajoute-t-elle.

 

 

La qualité prime sur la quantité 

Un petit nombre d’exercices parfaitement maîtrisés sera toujours plus efficace que de nombreuses séries exécutées approximativement. C’est la raison pour laquelle l’exigence des 35 mouvements de base est répartie en 3 modules afin que les pratiquants puissent évoluer en toute sécurité :

Pilates fondamental  : les 15 mouvements de base cherchent à rééquilibrer les forces et les faiblesses des chaînes musculaires.

Pilates intermédiaire  : les membres s’éloignent du centre du corps, augmentant la difficulté des exercices.

Pilates dos cylindre et petit ballon  : révision de la biomécanique vertébrale et des mouvements à réaliser en équilibre sur un cylindre ou avec un petit ballon.

D’autres modules spécifiques ont également vu le jour  : seniors et femmes enceintes. «  Cela garantit à l‘animateur d’offrir un cours qui évolue sans cesse, contribue à l’amélioration de leurs performances et maintient la motivation, tout en restant attentif à leurs capacités », explique Dominique Belotti, formatrice spécialiste Pilates et techniques douces.

Se reconnecter à son corps 

Principe clé de la méthode, la concentration du pratiquant (sur la respiration, le nombre de répétitions, la qualité du mouvement) est très sollicitée. Elle repose sur un ressenti de l’intérieur du corps vers l’extérieur et permet la reconnexion du corps et de l’esprit. «  Il s’agit de remplir son corps de nouvelles sensations intérieures qui sont très libératrices pour l’esprit », affirme Dominique Belotti. Ancré dans «  l’ici et maintenant », c’est un véritable antidote pour les pratiquants sujets au stress.

Article écrit par Elodie Sillaro, pour le magazine Côté Club #35.

Adresse

COREG EPGV IDF

13 rue Étienne Marcel
75001 PARIS
FRANCE

Nous telephoner

Renseignement : 09 52 48 56 26

Nous écrire

formation@coregepgv-sport.fr

Nous vous répondrons rapidement.